Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Entrepreneuriat féminin en Algérie : La frilosité des banques mise à (...)

Entrepreneuriat féminin en Algérie : La frilosité des banques mise à l’index

mercredi 20 novembre 2019, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans un dossier fort intéressant sur les femmes et l’entreprise en Algérie, Naïma Benouaret - journaliste à El Watan - met l’accent, dans l’édition du 18 novembre, sur la difficulté des femmes à exister dans le monde de l’entreprise. Alors que dans de nombreux pays, notamment en Afrique, les femmes prennent une place de plus en plus importante dans la création et la gestion d’entreprises, l’Algérie se retrouve en queue de peloton. Quels en sont les raisons et les freins ? Naïma Benouaret tente de répondre.

Les femmes chefs d’entreprise algériennes ont tendance à être perçues comme des femmes qui ont besoin d’être toujours assistées.
Elles sont rarement, pour ne pas dire jamais, considérées comme des femmes capables de valoriser l’entreprise autant que les hommes, de s’assumer seules ou d’assister les autres. Les préjugés culturels et sexistes, les discours, répandus dès le plus jeune âge, y sont pour quelque chose.
La mobilisation doit, à ce titre, s’intensifier pour que cet état de fait puisse changer. Ce reproche et cet appel de l’une d’entre elles, Nadia Habes, industrielle, actionnaire dans un grand groupe familial, trois laboratoires de production de médicaments et dermo-cosmétiques, basé entre Annaba et El Tarf, en dit long sur le manque de confiance à l’égard des compétences et des qualifications professionnelles des femmes entrepreneures algériennes.
Si elles restent sous-représentées et à peine visibles dans le paysage des affaires, l’envie entrepreneuriale est la même chez les femmes que chez les hommes. La faute peut-être à un différentiel de soutien, encore assez criant, des acteurs traditionnels de l’économie, tels que les banques, grandes entreprises, institutions et structures d’accompagnement.

Pour un accès au dossier complet :
https://www.elwatan.com/pages-hebdo/sup-eco/entrepreneuriat-feminin-en-algerie-la-frilosite-des-banques-mise-a-lindex-18-11-2019

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.